E-cigarette : quel modèle choisir ?

En l’espace de quelques années, la cigarette électronique est devenue un véritable allié de ceux qui souhaitent réussir leur sevrage tabagique. La raison est qu’un tel dispositif permet de reproduire les sensations obtenues avec une cigarette habituelle. Néanmoins, le choix d’une e-cigarette est relativement compliqué, d’autant plus lorsque l’on est confronté à des centaines de modèles. C’est pourquoi on s’intéressera dans ce qui va suivre sur le modèle à privilégier.

Choisir le bon modèle d’e-cigarette : déterminer en amont son profil de fumeur

Bien que la cigarette électronique ne soit pas officiellement reconnue comme une méthode efficace pour arrêter de fumer, de plus en plus de fumeurs n’hésitent pas une seconde à l’adopter pour faciliter les démarches de sevrage tabagique. Néanmoins, afin d’aborder efficacement ce passage qui s’avère extrêmement délicat, le choix d’une vapoteuse ne doit en aucun cas se faire au hasard. Le dispositif se doit en effet d’être qualitatif, tant au niveau du matériel que de l’e-liquide.  Concrètement, le nombre de cigarettes que l’on fume quotidiennement aura une incidence sur le modèle d’e-cigarette qu’il faudra privilégier.  Cela étant dit, pour faire l’acquisition de sa première vapoteuse, on doit d’abord prendre en considération son profil de fumeur : fumeur occasionnel (moins de 5 cigarettes/jour), petit fumeur (entre 5 à 10 cigarettes par jour), fumeur moyen (entre 10 à 20 cigarettes/jour) et fumeur invétéré (plus de 20 cigarettes par jour).

Chaque profil de fumeur son modèle d’e-cigarette

Plus on fume, plus sa cigarette électronique devra disposer d’une autonomie de batterie plus conséquente ainsi que d’une résistance plus puissante. Logiquement, quand la résistance fonctionne aux alentours de 1 ohm, celle-ci n’a pas besoin d’une grande puissance pour fonctionner. Donc, pour les fumeurs invétérés, le mieux est d’opter pour un modèle d’e-cigarette disposant d’une batterie de 2 500 mAh à très forte autonomie ainsi que d’une résistance dont la valeur est comprise entre 0,5 et 1 ohm. Ainsi, seuls les modèles de format box disposent en effet de cette particularité.

A contrario, les fumeurs occasionnels, les petits fumeurs et fumeurs moyens ont tout intérêt de se pencher sur un modèle simple, efficace, compacte et qui dispose d’une bonne autonomie, soit une batterie de moins de 1 500 mAh pour les fumeurs occasionnels et petits fumeurs, entre 1 500 et 2 500 mAh pour les fumeurs moyens. Quant à la résistance, le mieux est d’opter pour celle dont la valeur est comprise entre 0,5 et 1 ohm. Il apparaît alors judicieux de privilégier les modèles de format tube ou pod qui répondent exactement à ces critères.

Vapoteur débutant : opter pour le bon modèle d’e-cig

À noter que si l’on n’est encore qu’un débutant dans l’univers de la vape, quel que soit le profil de fumeur dans lequel on est répertorié, autant préférer un modèle disposant clearomiseur à celui qui est doté d’un atomiseur reconstructible. La raison est qu’un clearomiseur dispose de résistances interchangeables et prêtes à l’emploi.  Cependant, le choix d’un tel dispositif ne se limite pas uniquement à l’autonomie de la batterie et la valeur de la résistance. Une vapoteuse très puissante ne sera pas forcément destinée aux fumeurs invétérés qui souhaitent se lancer dans la vape. Pour réussir sa transition, autant opter pour un modèle pour débutant dont la batterie affiche une autonomie importante. Puis, au fur et à mesure, on pourrait évoluer vers d’autres modèles plus puissants et techniques. Quant à la capacité du réservoir, 2 ml est largement suffisant pour qu’un débutant puisse vapoter plusieurs heures savoir avoir à remplir le réservoir.

Zoom sur les différentes formes de cigarettes électroniques
Comment choisir son pack d’e-cig pour débutant ?